Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moraliser les professions immobilières

Publié le par AIPI 93

moraliser les professions immobilières

  
Interview vidéo : moraliser les professions immobilières<br />

Encadrement des loyers, fraudes dans le marché de la location, pénurie de logements et prix de l'immobilier qui ne baissent pas… Jean-François Buet, futur président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), n'aura pas le temps de s'ennuyer d’ici sa prochaine prise de fonctions le 1er janvier 2013. Dans un premier temps, ce professionnel chevronné, toujours en activité à Dijon, juge au tribunal de commerce de Dijon et chargé de cours à l'Université de Bourgogne, souhaite remettre un peu d'ordre chez les professionnels de l'immobilier. L'un des objectifs du nouveau leader de la Fnaim est d'arriver à une réforme de la loi du 6 juillet 1989 qui régit les rapports locatifs entre bailleurs et locataires, afin de mieux prendre en compte les attentes des locataires et celles des propriétaires. Cette loi a besoin d'être actualisée, d'autant que les abus sur le marché locatif se multiplient.

 

Cécile Duflot, ministre du Logement, vient d’annoncer qu’un décret en Conseil d’Etat visant à encadrer les loyers devrait être pris mi-juillet pour entrer en vigueur à la rentrée : lors d’une relocation avec un nouveau bail, le loyer proposé ne pourra pas dépasser le loyer précédent majoré de l’indice de référence des loyers. Soit une extension du dispositif encadrant déjà depuis 1989 les hausse de loyers en cours de bail. Le décret devrait s’appliquer aux fameuses « zones tendues », techniquement les zones A, Abis et B1, soit l’Ile-de-France et les grandes agglomérations. Selon Jean-François Buet, le dispositif ne devrait pas concerner plus de 150 000 logements. L’actuel secrétaire général de la Fnaim rappelle qu’en dehors de ces zones tendues, les loyers ont tendance à baisser, d’environ 5 % comme à Dijon ou à Grenoble par exemple.

V.G. avec Brice Nativel

 

 

Commenter cet article